Le Projet du Gouvernement

A l’orée du 3ème millénaire, le développement technologique constitue une véritable source de développement pour de nombreux pays d’Afrique, d’Asie et d’Amérique latine.

Les télécommunications et l’internet qualifiés des technologies de l’information et de la communication TIC en sigle, offrent de nouveaux modèles économiques originaux et durables de par leur impact tangible sur la performance des entreprises et le potentiel de création d’emplois.

En dépit de la volonté politique affichée et qui se traduit par la création récente d’un ministère en charge de l’économie numérique, la République du Congo affiche un certain retard dans l’appropriation des TIC.

Ce retard s’explique notamment par l’absence d’une politique volontariste de promotion du numérique par les pouvoirs publics et l’inexistence d’un véritable dispositif d’accompagnement des entreprises dans leurs projets de développement ou de transformation numérique.

La dématérialisation se mondialise et fait naître un écosystème mondial qui redéfinit à la fois, la manière dont les entreprises exploitent leur système informatique, mais aussi, la façon dont elles s’affrontent sur le marché tant dans les rapports Business to Business que Business to Consumer.

Au Congo, comme dans l’ensemble des pays en développement, les besoins informatiques des entreprises sont nombreux et variés.

La nouvelle tendance des Petites et Moyennes entreprises et des Grandes entreprises congolaises à se concentrer sur le coeur de leur métiers se traduit par un développement de l’externalisation de certaines prestations, notamment l’informatique.

Avec l’installation de la fibre optique, la rapidité et la facilité de navigation sur le WEB sont décuplées et les possibilités sont immenses mains l’on déplore encore un important déficit en ressources humaines spécialisées ou qualifiées dans les nouveaux métiers du numérique.

Le Congo a besoin de former un nombre important de développeurs WEB pour soutenir la croissance du numérique et sa pénétration dans le tissu économique.

C’est pour apporter une piste de solution à cette problématique qu’il est créé la Grande Ecole Numérique du Congo, GENC en sigle.

L’école a été fondée à l’initiative du gouvernement du CONGO et tout particulièrement par le nouveau Ministre de l’Enseignement Technique et Professionnel, de la Formation Qualifiante et de l’Emploi , Monsieur FYLLA SAINT EUDES Nicephores.

La GENC a vocation à contribuer au développement d’apprentissage innovants aux métier du numérique afin de favoriser l’insertion professionnelle des jeunes et adultes sans emploi ni formation.

Top